Un coach peut vous aider à manager la différence, en particulier du handicap

Le 07/03/2012 - 2 Commentaires

Le coach accompagne l’intégration de la différence

Le métier de coach consiste à accompagner une personne ou une équipe dans une période de transition, avec une attention toute particulière sur l’optimisation des moyens et l’intégrité de la personne.

Le coach est à la fois sensible et rigoureux à l’évolution et au changement qu’il constate au fur et à mesure de son accompagnement.

L’un des moteurs puissants du coach est sa capacité d’une écoute active et authentique respectant chacun des partenaires de l’accompagnement dans leur propre rôle.

Cet article cherche à développer en toute humilité ce que peut être un coaching dans lequel un handicap fait partie de l’environnement de travail.

Avec ce regard de coach, je vous propose une réflexion à partir de ces quelques questions :

  • Quel sens peut prendre la notion de transition avec le handicap ?
  • Comment renforcer les compétences et les capacités d’une personne en situation de handicap pour lui permettre de construire une estime de soi durable ?
  • Quel centrage « métier » facilitera l’intégration de la différence pour la transformer en atout ?
  • Quelle forme concrète peut prendre l’expression « manager autrement » ?
  • Dans quelle mesure l’intégration de la différence générée par un handicap peut-elle générer une réussite collective, signe d’une cohésion d’équipe renforcée pour un développement durable de la performance ?

Accompagner la transition avec le handicap ?

Cette question nous permet de recentrer le métier de coach sur l’essentiel ou sur l’essence même de ce qui fait la motivation de la personne concernée.

De fait, il s’agit de comprendre que notre démarche consiste à valoriser la personne dans ses atouts, ses talents, ses capacités de telle sorte que le projet d’évolution puisse prendre une autre teneur, renforcée par l’adéquation retrouvée entre le sens que la personne donne à son projet, et la personnalisation en termes de moyens que, boostée par sa motivation elle saura mettre en place.

Alors, quelle est la différence entre « accompagner la transition avec le handicap », et « accompagner la transition sans handicap » ?

Vous aurez compris que le coach intègre la différence dans la pratique, et donc que la réponse à cette question appartient à la personne accompagnée.

Renforcer compétences et capacités pour une bonne estime de soi

Accompagner le renforcement des compétences et des capacités pour une personne handicapée est possible, sans qu’il y ait besoin de changer la pratique du coach.

En effet, le coach, au-delà du bilan de compétences propose d’accompagner l’identification des compétences et capacités de la personne, dans une logique de dynamique centrée sur l’appropriation des savoir-faire ou savoir être révélés.

Il en découle que la posture coach permet d’entraîner le client dans cette même dynamique, que je qualifierai de spirale positive dont le but est de développer cette vision personnelle qui ouvrira les portes de l’estime de soi réelle et durable.

Une fois de plus, je soulignerai ici l’enjeu du coaching pour chacun des deux « partenaires » : intégrer la différence qui permet de renforcer l’écoute active d’une part et de développer une approche personnalisée et durable de l’estime de soi de la personne accompagnée.

Faciliter l’intégration de la différence

Intégrer la différence, c’est considérer que l’essentiel, le centre de gravité, la raison d’être d’un objectif ou d’un projet est porté de façon forte par son auteur.

Pour illustrer mon propos, je ferai appel au petit prince de Saint-Exupéry : « on ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible aux yeux ».

Le coach facilite l’intégration de cette différence, en développant l’autonomie et en renforçant l’estime de soi de façon durable et solide, c’est-à-dire basé sur du concret. Son rôle est de mettre en lumière, en particulier les zones d’ombre tout en rassurant, en faisant grandir la confiance en soi.

Manager autrement ?

Oser manager autrement pourrait devenir oser manager avec votre cœur, ou oser prioriser vos objectifs en mettant en avant le sens, la vision que peuvent en avoir vos collaborateurs !

Il semble à ce stade évident que ce style de management basé sur l’intégration de la différence, étudié ici à partir du handicap, et qui pourrait être étendu à toute forme de différence (de sexe, de culture, de religion, de race, etc.) est bien plus enrichissant pour le manager d’une part et porteurs de sens pour l’ensemble des collaborateurs d’autre part.

Et si nous mettions en préalable l’ouverture à la différence comme base de nos relations humaines, qu’est-ce que cela pourrait changer dans notre façon de travailler, dans notre façon de vivre ?

Intégrer la différence du handicap, réussite collective et cohésion d’équipe

À partir de cette réflexion, qui apporte à l’organisation du travail une ouverture, une intelligence émotionnelle, une recherche de sens le chemin semble tout tracé pour mettre en place ensemble les moyens de développer une performance collective.

De la vision personnelle de chaque membre d’une équipe intégrant sa propre différence, bien au-delà de tout handicap visible ou invisible que chacun d’entre nous porte, à la réflexion sur une vision partagée revisitant les valeurs individuelles et collectives pour en faire une charte de fonctionnement interne, il y a un passage simple et logique, tout en douceur.

Serait-ce la douceur d’un nouveau management ?

Je pense que se préparer à intégrer la différence due à une forme de handicap ou à une autre, c’est déjà se mettre dans l’état d’esprit de la construction d’une réussite collective qui est nécessairement passe par une meilleure cohésion d’équipe.

Et si nous saisissions cette possibilité de réfléchir à une forme d’intégration comme une opportunité de faire bouger nos habitudes pour renouveler notre évolution… ?

Serait-ce le signe d’une formation continue toute long de la vie ?

Pourrait-il s’agir de la mise en avant prioritaire du savoir être, du savoir-vivre ensemble sur le savoir-faire ou le savoir diriger ?

Avec la même passion depuis plus de 30 ans, je suis à votre écoute pour poursuivre cette réflexion et accompagner votre changement.

Éric de Pommereau

Coach

Be Sociable, Share!

Commentaires

2 réponses à “Un coach peut vous aider à manager la différence, en particulier du handicap”

  1. Alain BIHOUIS le 19/09/2014 à 6 h 31 min

    Belles leçons de vie que nous donnent souvent les personnes qui vivent heureux et réussissent malgré des handicaps, parfois lourds. On dit et c’est vérifié qu’un handicap révèle toujours une autre force et développe bien d’autres sens.

    Alain

  2. edp le 19/09/2014 à 17 h 18 min

    Merci de ce commentaire.
    Nous avons beaucoup à apprendre de nos différences, et à progresser dans une ouverture plus grande !
    C’est en particulier ce qui fait la passion du métier de coach.
    Eric de Pommereau

Laisser une réponse





*